skip to Main Content
Alopécie Androgénique : Toute Une Science

Alopécie Androgénique : Toute Une Science

L’alopécie androgénique est d’origine génétique. Elle est plus connue sous le terme de “calvitie”. Chez l’homme, elle se traduit par l’affinement des cheveux présents sur le dessus du crâne. Chez la femme, la perte de cheveux concerne également le dessus du crâne. Cela dit, la perte n’est jamais totale. En effet, contrairement à l’homme, les cheveux sont plutôt clairsemés. Nous vous conseillons d’effectuer un diagnostic rapidement auprès d’un spécialiste. Ce dernier vous aidera à mettre en place un traitement adapté visant à stimuler la repousse des cheveux. Ce traitement peut varier : il peut être médicamenteux ou chirurgical.

Le cycle des cheveux

Une chevelure classique contient jusqu’à 150 000 cheveux. Il faut savoir que 50 à 100 cheveux tombent quotidiennement. Cela dit, normalement, ils entament une nouvelle repousse aussitôt qu’ils chutent.

Les cheveux, ou plus généralement les poils, ont un cycle de croissance composé de quatre étapes :

  • La phase de croissance, également appelée « phase anagène », de 2 à 6 ans. Durant cette phase, le cheveu pousse d’environ 2 millimètres par semaine ;
  • La phase de transition très courte, appelée ” phase catagène ” d’environ 3 semaines qui désigne la fin progressive de la croissance du cheveu ;
  • La phase de repos courte, ou la phase télogène, de 2 à 3 mois qui représente la durée pendant laquelle le cheveu mort reste fixé au crâne avant de tomber ;
  • Et enfin, la phase dite exogène lorsque le cheveu tombe complètement.

La science de l’alopécie androgénique

L’alopécie androgénique a touché toutes les civilisations de l’histoire, des plus grandes aux moins connues. Ni la science avancée, ou encore moins la science conventionnelle n’ont réussi à percer le mystère de ce problème.

L’alopécie androgénique a causé au cours de l’histoire des sentiments d’anxiété auprès des personnes touchées. Cependant, aucun remède définitif n’existe à ce jour.  Ainsi, plusieurs solutions ont été proposées. On dénombre des herbes naturelles ou encore des traitements chirurgicaux. Pourtant, en raison des caractéristiques réticentes de la maladie, une solution permanente n’existe toujours pas.

Malgré tout, les traitements contre la perte de cheveux ont évolué. Leur but de contrattaquer l’alopécie androgénique et de réduire les symptômes qu’elle cause. Tout cela a été réalisé conformément aux données recueillies concernant ses caractéristiques. Cependant, aucune potion magique ne peut regénérer les unités folliculaires ou stopper les symptômes de l’alopécie androgénique.

Alopécie Androgénique, Le Mécanisme Moléculaire

Comme dans un puzzle, il manque des éléments essentiels à la machination cellulaire de l’alopécie androgénique. Ce que l’on sait, c’est que l’alopécie androgène résulte de deux caractéristiques différentes des unités folliculaires. Premièrement, la sensibilité aux androgènes, mais aussi la résistance aux androgènes. Ces deux caractéristiques seraient liées à une prédisposition génétique.

Une version plus forte de la testostérone DHT déclenche une activité cellulaire qui provoque la chute des cheveux. Les unités folliculaires sensibles aux androgènes ont un nombre plus élevé d’enzymes de la 5-alpha réductase. Ces enzymes sont responsables de la conversion de la testostérone en DHT. En conséquence, les unités folliculaires sensibles aux androgènes chutent en raison de l’augmentation des taux de DHT.
 
Dans ce scénario, la DHT (dihydrotestostérone) stimule les unités folliculaires en fonction de leur emplacement dans le corps. La façon par laquelle la DHT favorise la croissance dans les unités folliculaires n’est pas encore connu.

Les Meilleurs Traitements Actuels Contre l’Alopécie Androgénique

L’alopécie androgénique se ramifie en sous-catégories de perte de cheveux selon le genre masculin et féminin. Dans le premier cas, la perte de cheveux est prévisible et systématique. Dans ce dernier cas, toutefois, le schéma de perte de cheveux est diffuse. En raison des caractéristiques différentes des sous-catégories, leurs traitements diffèrent.

La perte de cheveux chez les hommes est réversible avec les greffes de cheveux. Tandis que la perte de cheveux chez les femmes est traitée de manière idéale via le minoxidil.

Pour résumer

Si vous souhaitez obtenir une consultation gratuite avec un médecin spécialiste, veuillez nous contacter.

 

Back To Top