CAUSES DE PERTE DE CHEVEUX

Qu’est-ce que la Chute de Cheveux ?

La chute de cheveux (alopécie) est un phénomène assez courant. Bien qu’elle soit plus fréquente chez les personnes âgées, tout le monde peut en souffrir, y compris les enfants. Par ailleurs, il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour. Avec environ 100 000 cheveux sur la tête, cette petite perte de cheveux n’est pas perceptible. 

De nouveaux cheveux remplacent normalement les cheveux perdus. Mais ce n’est pas toujours le cas. Faut-il s’en inquiéter ? La chute de cheveux peut se développer progressivement au fil des ans ou survenir brusquement. Autant chez l’homme que chez la femme. Toutefois, la chute excessive de cheveux, ou alopécie dans la terminologie médicale, peut être le signe d’un problème médical plus grave. 

Quels sont les types de chutes de cheveux ?

  • L’alopécie androgénique, également appelée calvitie de modèle, est utilisée pour définir la chute de cheveux causée par des facteurs génétiques. Elle peut affecter les hommes et les femmes et peut commencer à se manifester à la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine.
  • L’alopécie areata désigne un état dans lequel une personne perd soudainement des plaques de cheveux sans raison apparente. Cela se produit généralement chez les adolescents et les jeunes adultes. Environ 90 % des personnes atteintes de cette maladie retrouvent leurs cheveux en quelques années. Malheureusement, le pourcentage restant souffre de calvitie totale. 
  • L’alopécie involutive désigne la perte normale de cheveux due au vieillissement. 
  • L’alopécie universelle est une affection où tous les poils du corps, y compris les poils du visage comme les sourcils et les cils, tombent.
  • La trichotillomanie est un état psychologique dans lequel la personne s’arrache les cheveux. 

Quels sont les symptômes et les signes d’une chute de cheveux inquiétante ?

Le principal symptôme de l’alopécie est une chute de cheveux plus importante que d’habitude. Mais cela peut être plus difficile à identifier que vous ne le pensez. 

Les symptômes suivants peuvent fournir quelques indices : 

  • Une raie qui s’élargit. Si vous faites une raie dans vos cheveux, vous pouvez commencer à remarquer que votre raie s’élargit, ce qui peut être un signe d’amincissement des cheveux.
  • Ligne de cheveux qui s’affaisse. De même, si vous remarquez que votre ligne de cheveux semble plus haute que d’habitude, cela peut être un signe de cheveux clairsemés. 
  • Cheveux détachés. Vérifiez votre brosse ou votre peigne après l’avoir utilisé. Ramasse-t-elle plus de cheveux que d’habitude ? Si c’est le cas, cela peut être un signe de chute de cheveux. 
  • Zones chauves. Leur taille peut varier et elles peuvent se développer avec le temps. 
  • Drains bouchés. Vous pouvez constater que les drains de votre évier ou de votre douche sont bouchés par des cheveux. 
  • Douleurs ou démangeaisons. Si une affection cutanée sous-jacente est à l’origine de votre chute de cheveux, vous pouvez également ressentir une douleur ou des démangeaisons sur votre cuir chevelu.

Quelles sont les causes de la chute des cheveux ?

Plusieurs facteurs différents peuvent déclencher la chute des cheveux. Parmi les plus courants, on peut citer les suivants : 

  • L’alopécie androgénique qui est une perte de cheveux héréditaire, comme la calvitie masculine ou la calvitie féminine. Il s’agit de la cause la plus courante de la chute des cheveux, qui touche jusqu’à 50 % des personnes. La chute des cheveux liée à l’alopécie androgénique a tendance à se produire progressivement. Alors que certaines personnes perdent leurs cheveux dès la puberté, d’autres ne remarquent pas de symptômes avant l’âge moyen, c’est-à-dire entre 6 et 11 ans. La calvitie féminine se traduit souvent par un amincissement de l’ensemble du cuir chevelu. La calvitie masculine se traduit généralement par une perte progressive des cheveux au-dessus des tempes et un amincissement au sommet de la tête, créant une forme en « M ».
  • L’alopécie areata est une maladie auto-immune qui pousse le système immunitaire à attaquer les follicules pileux. Ce qui entraîne l’apparition de plaques de calvitie plus ou moins étendues. Dans certains cas, elle peut conduire à une perte totale des cheveux. 
  • L’effluvium télogène est un type de perte de cheveux soudaine qui résulte d’un choc émotionnel ou physique. Comme un événement traumatique, une période de stress extrême ou une maladie grave. Elle peut également survenir en raison de changements hormonaux. Plusieurs types de médicaments peuvent également provoquer la chute de cheveux, notamment les anticoagulants. 
  • La tinea capitis, également appelée teigne du cuir chevelu, est une infection fongique qui peut affecter le cuir chevelu et la tige du cheveu. Cette affection peut être traitée par des médicaments antifongiques. 
  • L’alopécie de traction résultant d’une pression et d’une tension trop fortes sur les cheveux, souvent lorsqu’ils sont portés dans des coiffures serrées, comme des tresses, des queues de cheval ou des chignons.

Qui consulter et quels types de traitements disponibles contre la chute de cheveux ?

Il existe littéralement des centaines de produits sur le marché aujourd’hui qui prétendent traiter efficacement la chute des cheveux. Malheureusement, la majorité de ces produits n’ont pas été prouvés et n’ont pas été testés. Beaucoup d’entre eux n’ont même pas fait l’objet d’études scientifiques. Il est important de comprendre que la chute des cheveux peut être causée par les produits chimiques contenus dans les shampooings, les après-shampooings et autres produits capillaires. Y compris ceux qui prétendent prévenir ou traiter la chute des cheveux. Il est préférable de consulter un dermatologue avant d’utiliser un produit ou un médicament. Après avoir étudié votre cas de près, le dermatologue peut vous prescrire des médicaments afin de traiter votre problème capillaire. 

Parmi les plus courants, citons :

  • Dutastéride – Il s’agit d’un médicament approuvé par la FDA utilisé pour traiter l’hypertrophie de la prostate. Cependant, il peut être un traitement efficace contre la perte de cheveux pour les hommes et pour les femmes qui ne sont pas enceintes ou qui n’ont pas l’intention de concevoir un enfant pendant la période de traitement. 
  • Minoxidil – Ce médicament topique, qui ne nécessite pas d’ordonnance, est un traitement efficace pour conserver les cheveux restants et stimuler la croissance des cheveux. Malheureusement, il peut provoquer la pousse de cheveux dans des zones non désirées (comme le visage) et pas assez dans des zones comme la ligne frontale des cheveux. Si le dermatologue détermine que la perte de cheveux est le symptôme d’un problème médical sous-jacent, il vous orientera vers un spécialiste au lieu de se contenter de traiter les symptômes. 

Comment prévenir la chute de cheveux ?

Comme pour de nombreux autres problèmes de santé, un mode de vie sain et une bonne alimentation peuvent prévenir la chute des cheveux ou sa progression. Le fait d’éviter plusieurs produits de coiffure, y compris les produits chimiques et les appareils chauffants pour se coiffer, peut également contribuer à préserver la santé générale des cheveux et du cuir chevelu. Toutefois, si une personne perd ses cheveux en raison de facteurs génétiques, il n’y a pas grand-chose à faire pour prévenir cette affection à parte des implants capillaires.

Quand faire une greffe de cheveux ?

La restauration des cheveux par une procédure chirurgicale appelée greffe de cheveux est également devenue un moyen populaire de retrouver les cheveux perdus de nos jours. La procédure consiste à prélever des follicules pileux dans une zone du cuir chevelu où la croissance des cheveux est riche et à les transplanter dans les zones chauves. La procédure peut devoir être répétée plusieurs fois pour obtenir les meilleurs résultats possibles. 

Combien coûte une greffe de cheveux ?

Malheureusement, dans certains pays européens comme la France, elle peut être très couteuse. Le prix d’une greffe de cheveux dépend notamment de vos besoins en implants capillaires. Il n’y a donc pas de réponses exactes : le prix de la greffe de cheveux dépendra du nombre de greffons nécessaires, donc du stade de votre calvitie. Le coût d’une greffe de cheveux dépend également de la technique de transplantation capillaire (FUE, FUT…). Enfin le prix de la greffe de cheveux dépend du pays où a lieu la procédure de transplantation capillaire.

Si vous souhaitez envisager cette option, vérifiez au préalable les offres disponibles sur le marché (avant apres greffe cheveux).

Envisagez les bénéfices d’un voyage en Turquie, destination médicale populaire par excellence, pour votre greffe de cheveux. Les standards, les équipements, le matériel, les médecins y sont au moins d’aussi bonne qualité que dans les autres pays européens. Par contre les tarifs pour une greffe de cheveux y sont nettement moins élevés. Grâce à la technologie moderne, vous pouvez faire une consultation à distance et obtenir toutes les informations nécessaires à votre procédure ou votre traitement capillaire.

Vera Clinic One Stop for all Your Hair Transplant and Cosmetic Surgery needs in Turkey has 4.82 out of 5 stars 2444 Reviews on ProvenExpert.com